jeudi 30 novembre 2017

Petite Soumise b, Epona, Harmony et toutes ses elles se chamaillent...


Dans le trouble et le bonheur :  con fusion 


Il y a une vraie guérison, le temps et il y a une seule route celle que l'on suit seule librement détachée des contingences morales. Comment et pourquoi avoir pris cette fatale décision... En avait-il une autre à prendre ? Hier, il y a eu la petite soumise B en proie au doute, à la folie, tantôt à la rage, tantôt au désespoir... elle si douce, la voici déchirée, lascérée, violentée, déchiquetée... Ses larmes coulent sans qu'elle ne puisse les retenir et qui la connait mesure le trouble qui s'est emparée d'elle. Chacun connait son contrôle. Elle si gourmande, ne se nourrit plus... rien ne passe... 

Mais qu'importe son trouble, son amie Libertine Epona va la secouer, et elle vont sortir petite soumise b de ce marasme. Fini Lamartine et Bernanos, Epona va lui lire enfin lui relire Epicure, Plutarque... L'amitié était bien le fondement de la société épicurienne. Fini  Bach et Chopin à elles les grandes voix noires de la Soul. Si elle veut pleurer petite soumise, qu'elle hurle, quelle se fasse entendre... lui dira Epona... si elle a mal qu'elle le dise.

M.L. lui manque, mais il accepte de perdre ce qu'ils perdent, M.L. accepte de briser ce qu'ils brisent, alors Epona hurlera à son amie qu'il ne vaut pas la peine de pleurer, pas la peine d'hurler, qu'Epona ne veut plus entendre parler de la belle Harmony  de la simplicité, de la facilité, de l'aise, du plaisir, du désir de le servir, d'être sa soumise. Epona cajolera petite soumise et lui dira que ce fut sans doute une belle et douce musique et qu'elle ne doit jamais l'oublier mais qu'il fallait avancer. Epona giflera petite soumise b, si il faut... Epona ouvrira son salon et invitera tous ces copains musiciens, toutes ses amies coquines, Epona lira tous les guides du libertinage... et entraînera petite soumise b dans une ronde folle de plaisir... Epona est certaine qu'il se cache et peut être ne se cache-t-il même pas cet homme libertin pour petite soumise B, mais Harmony n'est-elle que soumise, ? Cette soumission suffit-elle ? Un Maître à la mesure des reven de soumise B peut -il exister ?  Non ! non ! Harmony le sait, Harmony-soumise fut une charmante petite soumise B mais que devient Harmony-libertine ? Pour que vive soumise B, Epona la fougueuse, l'impétueuse a du se taire... et maintenant doit accepter de voir son miroir, son double meurtrie. Harmony croit que petite soumise doit faire attention, se reconstruire, se cacher, se protéger dernière Harmony-libertine plus audacieuse... même si Harmony-libertine avoue se soumettre discrêtement parfois. 

Harmony-soumise ou Harmony Libertine, soumise B ou Epona, cette femme ne va pas renoncer à son principe : cette femme aux multiples facettes c'est moi et vous qui la connaissez qui appréciez vous ? L 'une ou l'une ou comme ses vrais ami(e)s  vous les aimez toutes... Tout est devenu possible car c'est avec force et foi... Alors peu à peu grâce à LUI, Toutes les Elles qui me font Moi se rassemblent ne font qu'une et qu'importe comment Il m'appelle,  c'est à Lui qu'elles le doivent d'être enfin moi... 


Pour sourire




C 'est bête mais cela me fais sourire...

mardi 28 novembre 2017

Un Maître c'est le plus beau des cadeaux ...


Je crois qu'il faut mieux goûter rarement l'excellence que chaque jour l'espérance... 
Ne pas rêver, demain n'arrivera pas. Admettre ce qui est difficile et savoir ne pas tout partager. 
Puisque c'est Lui, savoir attendre... 
Pas grave de pleurer un peu dans la nuit froide lorsque les bulles sont si belles. 

Il sont peu nombreux sont qui peuvent s'énorgueillir de ne me faire envie ... 
Alors oui je pleure et alors...

Oui la musique adoucit les moeurs et sucre les larmes...



mercredi 24 mai 2017

Toujours des questions et pourtant...

Difficile sujet et sans doute pourtant essentiel...
Comment s'organise le lien dans une telle relation  ?
Amitié, Amour, Sexe comment nous en arrangeons-nous ?
Contrat, règles, protocole : oui ou non ? Pourquoi , comment ?
Punition, explication, mot de sûreté, justification, punition, douleur, violence, cuir, contraintes...
Comment vivre son amitié, son amour,  sa soumission, sa féminité?
Comment  être fière et heureuse soumise ?
Comment ce puzzle mêlant vie publique, jardin secret, morale sociale et face sombre se construit-il ?
Si, il est une chose qui n'a pas changé dans ma vision du lien D/s :
c'est la nécessité d'être confiante,
c'est l'obligation de se protéger,
c'est l'impératif respect de ses valeurs,
c'est l'exigence de comprendre, de se comprendre
c'est savoir pourquoi j'accepte ce que certain qualifierait d'inacceptable ?

Je pense très fort que la femme soumise n'a de compte à rendre à personne d'autre qu'à elle même.
Par là, j 'entends que personne ne doit lui imposer le choix de la soumission, que c'est elle qui accepte de devenir la prisonnière volontaire de son Maître.
C est elle qui Lui donne le pouvoir de la posséder, de la contrainte, de la soumettre.

Au fil des expériences, de la passion, du désir jamais cela n'a changé.
La grande question reste : comment choisir de commencer une liaison avec tel ou tel homme.
C est bien là la première pièce du puzzle : avant le Maître c'est l'homme que la femme dominable va rencontrer. Oui, je continue de dire que je suis dominable et pas soumise. Oui car c.est la rencontre de Son Maître qui fait la soumise et pas une soumise qui cherche son Maître.
Et cela se révèle si clairement.
Un exemple de cette évidence : la liste des possibles ou les fameuses limites, les jalons infranchissables . Il me semble que tous les adeptes du D/s savent combien cela va fluctuer...
Ce qui était impossible hier, ne l'est plus et ce qui était inconcevable inacceptable est maintenant envisageable ou du moins ouvert au dialogue.
Si je continue d'avancer sur ce très long chemin à explorer, il me semble que depuis le premier jour , ce qui a rendu cette exploration possible et ce qui continue à le rendre toujours plus fort plus vrai, plus loin c'est que l'immuable se produit.
Le  changement n est possible, la route est envisageable lorsque le socle est solide lorsque la confiance est aveugle. Lorsqu'il est établit que la femme, la soumise, l'animale sont sous la très  haute protection de leur Maître.
Aussitôt dit que je les entends déjà les soumises qui se disent non dépendantes, qui ne demandent pas de protection, qui ne sont pas des " petites choses". Je les entends dire mais je n'en crois rien et pour moi elles mettent la femme en danger lorsqu'elles prétendent être soumise et ne vouloir qu'un Maître.
Je devrais sans doute nuancer mon propos  : je crois que là peut être commence la différence entre les adeptes BDSM et les férus de libertinage ( qui aujourd'hui se réduit à une grande liberté sexuelle sans autre forme philosophique  que la multiplication des partenaires ) qui usent de certaines pratiques BDSM ?
Entendez moi bien, je ne juge pas le libertinage je dis que le BDSM ce n'est pas cela
Ces quelques mots pour vous inviter à me donner votre vision du BDSM ...


dimanche 12 février 2017

L 'humeur du soir ...

Pas de mot juste des images pour des feelings







© Ces photos ne m'appartiennent pas mais sont si humeur de ce soir que je les utilise... mais si elles vous appartiennent et vous gêne d'être là. Merci de me le dire je les ôterai - 
Tristement mais respectueusement.